Test 1ère Lampe Tactique LEP d'Olight Pour Armes de Poing

Test 1ère Lampe Tactique LEP d'Olight Pour Armes de Poing

Rédigé par Nicolas Gourdeau | 19 juin 2022 |

 

Beaucoup se sont posé la question : quelle est cette nouveauté annoncée pour ce 23 juin ?

Vous avez maintenant la réponse : il s'agit de la nouvelle Vakyrie Turbo, la toute première lampe LEP compacte pour arme. En tant que fan Olight et tireur sportif, il m'a été demandé de faire un petit test de cette nouveauté pour la France.

Pour être clair dès le départ, il s'agit d'une lampe à usage professionnel (militaires ou forces de l'ordre) qui pourra aussi séduire les airsofteurs ou certains tireurs sportifs.

En effet, si en France et plus généralement en Europe, ce genre de lampes WML (Weapon Mounted Light) dédiées exclusivement à la fixation sur arme (ici, sur arme de poing) est réservé à un usage pro ou très spécifique, outre-Atlantique, ce montage est devenu un standard dès que l'on parle défense ou équipement d'arme.

Mais revenons à notre Valkyrie Turbo. Pour ceux qui connaissent sa grande sœur, la PL-Pro Valkyrie, les dimensions de ce nouveau modèle sont très légèrement supérieures : 90,1mm de long, 36,6mm de large et 33,7mm d'épaisseur/hauteur, le tout pour 133g. En gros, elle tient dans le creux de la main et se laisse facilement oublier une fois montée, tant par sa compacité que par son faible poids.

Le mode d'utilisation, lui aussi, reste identique par l'intermédiaire d'un interrupteur ambidextre : il suffit de pousser en avant ou d'appuyer sur le côté du commutateur pour activer la lampe dans un de ses 3 modes de fonctionnement (momentané, constant, ou stroboscopique). Étant personnellement accoutumé à l'utilisation des lampes Olight pour arme de poing, la prise en main a été immédiate.

Enfin, la Valkyrie Turbo est compatible avec les équipements tactiques équipés d’un rail MIL-STD-1913 ou GL : cela inclut de très nombreuses armes de poing avec notamment les marques Glock, Sig Sauer, S & W, Walther et bien d'autres. Là encore, le montage et le démontage sur un pistolet, quel que soit la marque, se font très rapidement et sans outil.




Techniquement, maintenant, s'il est annoncé 250 lumens pour 530 mètres de portée, c'est surtout la technologie LEP à « phosphore excité par laser » qui fait la différence avec les autres lampes (LED) pour pistolet. En effet, même si j'étais assez septique au départ, j'ai été très agréablement surpris par cette lampe Valkyrie Turbo et sa portée malgré les "seulement" 250 lumens annoncés. Le faisceau reste étroit même en portée quasi maximale et la dispersion est très faible : pour l'amateur de "sabre laser" que je suis (la Javelot Turbo est une de mes lampes préférées), c'est une qualité indéniable. Pour résumer, malgré sa compacité et sa petite taille, la Valkyrie Turbo émet un faisceau intense et serré même à longue distance et la lumière blanche reste vraiment concentrée sur le point visé !




Une autre qualité de la technologie LEP est la plus faible quantité de chaleur émise par la lampe par rapport aux traditionnelles LED. Il s'agit là d'un avantage certain, surtout qu'il s'agit d'une lampe pour équipements tactiques et qui est donc destinée à être montée sur une arme à feu, à proximité d'un canon, lui-même générateur de chaleur…

Sur l'intérêt pour les professionnels d'une lampe avec un tel faisceau, je ne me prononcerai pas et laisserai chacun juger en fonction de ses priorités et utilités.

Je finirai ce retour d'expérience par un petit défaut, car il faut être objectif : le choix des piles CR123A (incluses) pour l'alimentation… Alors, oui, il sera facile, en situation, de changer ces piles, mais je suis tout de même assez déçu que les batteries de cette lampe ne soient pas rechargeables comme c'est le cas pour la Baldr Mini ou la PL Pro Valkyrie. Mais pour finir sur une note positive, il s'agit de piles standards que vous pouvez trouver très facilement.

Les meilleures lampes-torches tactiques de 2022
Checklist du matériel de camping

Publier le commentaire

0/500